Perle en Os Batik

 
 
Rencontrées dans toute l’Afrique, elles sont souvent originaires du Kenya, mais certaines sont aussi fabriquées en Inde.
 
Leur nom « dent de chameau » est sans lien avec le matériau, uniquement parce qu’à certains elles rappelaient les dents de chameau du fait de leurs colorations en zig-zag.
 
Elles sont conçues à partir d’os de zébus ou de buffles le plus souvent, qui doivent avoir une certaine densité. L’os longuement bouilli puis séché devient une longue tige blanche creuse qui est ensuite découpée donnant des anneaux plus ou moins longs et plus ou moins épais et de différents diamètres, où sont glissés des morceaux de bois au milieu duquel est percé le trou dans lequel pourra être passé le fil du futur collier. Ensuite la perle ainsi obtenue est recouverte par endroits de cire en motifs nés de l’inspiration des artisans. Puis elle est plongée dans un bain de teinture noire. Ensuite la cire est grattée et apparaissent alors les lignes ou motifs blancs (zone protégée par la cire) par contraste avec les zones teintées (zone directement en contact avec la teinture noire). Cette manière de procéder est la même que celle utilisée pour les tableaux sur tissus que l’on retrouve sur tous les marchés d’Afrique et que l’usage a appelé batiks.